Des anecdotes sur les quantités de bécasses observées et prélevées autrefois .

  • 1788  Il n'est pas rare au commencement de l'arrivée des bécasses , d'en rencontrer certains jours jusqu'a quarante, cinquante et plus , dans un petit canton de bois .

  • 1791  Dans l'encyclopédie méthodique . Les bécasses aiment les vallons et le détournement volontier du chemin qu'elles ont pris d'abord, en sortant du bois , pour venir s'y rendre. Il y a tel de ces passages, ou il arrive d'en voir douze ou quinze dans l'espace d'une demi heure a l'affût .

  1831   Dans le journal de  1840 , un article fait mention d'une anecdote . En 1831 il y a eut tant de bécasses qu'on les vendait un sou  au marché, ceci est positif la garnison de Pontivy (Morbihan) mangeait des salmis de bécasses avec accompagnement de pommes de terres . Ces vertueux troupiers en cuisaient d'immenses chaudronnées, qui firent une agréable diversion au classique boeuf bouilli et haricot de mouton .

   1846  Dictionnaire des forêts et des chasses . La chasse à la passée , cette chasse se fait à la brune et ne demande qu'une demi heure d'occupation , elle coûte peu et rend beaucoup de profit . Certains particuliers y sont pris jusqu'a huit cents bécasses par années .

   1855  Adolphe D'houdetot   .

Je ne croyais pas à ces abattis , à ces boucheries de bécasses avant d'y assisté en personne. En Bretagne , en Normandie , à quelques lieues seulement de la mer , dans de petits bois disséminés , j'ai vu tuer en une seule journée 150 bécasses par trois chasseurs .

Adolphe D'houdetot , journaliste , écrivain et chasseur , a publié de nombreux ouvrages sur la chasse .

1799 - 1869

Aujourd'hui , certains n'ont plus de limite pour se procurer les dernières technologies pour faciliter les prélèvements .

Nous souhaitons à ces derniers  les informer , que leurs  ancêtres étaient conscients , que prélever trop présentait déjà un danger pour une gestion pérenne d'une espèce .

  • 1867   Extrait d'un ouvrage  de 1867 .

  • L 'ordonnance de 1578 , celles de 1600 ..... 1601 et 1607 condamnent absolument l'utilisation de chiens couchants * à la chasse , ordonnent de mettre à mort en tous lieux les chiens couchants * et prononcent , en cas de contravention , des peines pécuniaires qui vont se doublant et se triplant , s'il y a récidive , et auxquelles s'ajoutent  pour les délinquants roturiers , les verges  et le bannissement .

L'utilisation de chien couchants est étroitement et expressément défendu par cet article , parce que cette chasse est cuisinière . 

 A la fin du 18ème siècle cette chasse était tolérée , sans avoir été permise régulièrement . chien couchant ,  était autrefois  , le nom donné au chien d'arrêt ..