Le monde médiatique.

Il y a plus de 30 ans , il y avait bien plus de bécasses qu'aujourd'hui , et peu de médias spécialisés sur la bécasse des bois , depuis un certain temps déjà , la situation c'est inversé , moins de bécasses et beaucoup de médias .

En effet, la presse spécialisée a influencé le comportement d'un certain nombre de chasseurs jeunes et moins jeunes, a défaut d'informer réellement sur la gestion de la chasse en général . Cette presse se présentant comme un défenseur de la bécasse , participe beaucoup aux rêves de beaucoup de chasseurs en mal de gibiers naturels , que représentaient le lapin et la perdrix. Un espoir pour les jeunes chasseurs de petits gibiers, a qui il reste seulement la bécasse des bois ou presque, en gibier naturel, mis a part le gibier d'eau dans ma région .

Beaucoup d'articles dans la presse spécialisée présente la bécasse des bois comme un gibier passionnant , chacun d'entre nous le pensent aussi  . Mais les conséquences ont suscité l'engouement pour cette chasse d'amateurs de chiens et d'émotion fortes . Il est vrai que beaucoup de chasseurs ont appris a connaitre cet oiseau dans la presse .

L'engouement pour cette chasse a aussi des conséquences néfastes sur le fait que nous sommes nombreux a chasser la bécasse .  

Nous aurions préféré que la presse en général défende et informe sans vergogne sur la situation de la bécasse des bois . Ce n'est pas leur préoccupation semble t-il , le comportement de beaucoup de chasseurs ne fait pas la une , et pourtant ces comportements ne sont pas digne d'un chasseur responsable , ces derniers me comprendront , aurait-elle des intérêts d'une tout autre nature ?  

Depuis longtemps cette presse n'est plus dans la défense de Scolopax Rusticola , en tout cas , nous étions en droit de le penser, la bécasse est moyen comme un autre pour continuer à entretenir un milieu lucratif . D' ailleurs depuis au moins 20 ans les sujets présents dans cette presse , ne représente plus d'intérêt ou très peu pour la bécasse.On peut difficilement défendre cet oiseau et mettre a disposition des moyens pour en prélever le maximun . Malheureusement , elle se fait aussi l'écho des institutions , heureusement , certains acteurs , à commencer par un certains nombre de chasseurs  ne sont plus au diapason.