La gestion de la chasse de la bécasse par les institutions .

Depuis  les années 1980 environ , la chasse aux petits gibiers à considérablement évolué , la rareté , pour ne pas dire la disparition du petit gibier naturel , dans beaucoup de régions Française .

Les raisons sont multiples , les techniques employées par l'agriculture , la gestion des terres agricoles et les cultures intensives , ne permettent plus à la faune de se nourrir et de se reproduire dans des conditions pérennes .

L'agriculture responsable , sans doute, mais pas seulement , les conditions de l'agriculture gérées par les chambres d'agriculture sous l'influence des grandes coopératives et des gouvernements successifs .

Dans beaucoup de communes , de certaines régions , elles ont subi le remembrement , dévastateur pour la faune et la flore , malgré l'accroissement sans cesse de la fôret Française depuis 1950 .

Face au constat , les fédérations de chasse ne réagissant pas ou très peu , prises de cour, les lâchers de gibiers ne sont pas satisfaisants , sur un territoire qui n'est plus viable pour la reproduction de cette faune .

Les fédérations de chasse et les services de L'ONCFS immobiles, le temps passe et le petit gibier disparaît , à partir de ce moment crucial , la bécasse va connaitre une pression des chasseurs , jusque là sans précédent .

Les fédérations ayant tardées à la mise en place d'un PMA , les chasseurs dit " généralistes" se mettent rapidement à trop prélever la bécasse . Une association , le CNB ( club national  des bécassiers ) , pendant des années , demande aux instances de réagir, mais encore une fois , certaines fédérations  ne sont pas d'accord pour la mise en place d'un PMA .

Les années passent et enfin un PMA est mis place grâce au CNB , mais les chasseurs ont déjà modifié leurs habitudes .

Malheureusement , le PMA et le carnet de prélèvement , sont quasiment caduc à leur mise en place , les chasseurs ayant déjà pris une longueur d'avance , d'autres applications limitant les prélèvements auraient du voir le jour , mais les instances  aveugles , ne souhaitent pas blesser leurs clients . Depuis , le néant en matière de gestion  de la part des institutions .Le PMA national , est mis place en 2011 seulement, et encore aujourd'hui dans certains départements on peut prélever 30 bécasses dans la journée .