Message de Scolopax Rusticola !

La chasse de la bécasse des bois a reçu un message des bécasses des bois.

Nous voulons vous en faire part , vous, passionnés de cette chasse et de cette espèce qui nous fait tant rêver.

ENTENDEZ NOUS  !

 

Vos déclarations d'amour...

La Reine, la Belle, l’Envoûteuse, la Divine, la Mystérieuse, l'Oiseau Mythique  nous vont droit au cœur . Qu'elles proviennent des chasseurs, des responsables cynégétiques, des clubs de bécassiers, des revues spécialisées nous les apprécions.

Lorsque vous y ajoutez « Je passe et je séduis » nous rougissons !

Mais si vous nous aimez tant que ça, vous les passionnés, pourquoi ne tenez vous pas compte des signaux clairs que nous vous envoyons ?

Au fil des saisons nous sommes devenues : Plus sauvages, plus pietteuses, tenant moins l'arrêt, faisant des remises plus longues. En cause, votre pression de chasse.

Vous l'avez constaté : Notre masse pondérale diminue, notre espérance de vie baisse, nous sommes moins d'adultes dans les zones chassées et vos prélèvements sont en chute en France de 37% en 15 ans (1998/99 à 2013/14).

Vous croyez pouvoir nous répondre avec :

Un Pma* de 30 par saison, aussi peu contraignant qu'inefficace.

Presque autant de Pma hebdomadaires et de limitations des jours de chasse qu'il y a de départements français.

Des indicateurs censés suivre l'état de notre cheptel à la fiabilité contestable : Ica**, Age/Ratio chasse et baguage, Ian***, masse pondérale (seul notre sexe/ratio est proche de la réalité).

 

En fait, vous nous répondez en nous tapant dessus sans retenue, principalement :

Quand nous nous posons, plusieurs sur quelques mètres, fatiguées par notre voyage migratoire automnal.

Quand nous nous concentrons sur de petits secteurs pourvus en nourriture.

Quand nous nous réfugions sur la côte, lors des vagues de froid avec gel prolongé, en tardant de fermer ou en ne fermant pas la chasse.

Quand pour une saison que vous jugez très compliquée (2017/2018) vous nous prélevez (en pourcentage) autant voire plus que pour une année normale !

 

Pourquoi ne vérifiez vous pas, si le réchauffement climatique n'a pas avancé notre maturité sexuelle, qui remettrait en cause la date de fermeture de notre chasse ?

Pourquoi laissez vous encore pratiquer la passée dans certains départements ?

Pourquoi un chasseur a presque autant de chances de se faire contrôler par les gardes fédéraux, que de trouver les bons numéros à l'euro million ?

Pourquoi tous les chasseurs ne retournent pas leur carnet de prélèvements ?

Pourquoi les Fédérations leur redonnent un carnet les saisons suivantes au mépris de la loi ?

 

Vous nous équipez de balises, vous nous baguez pour mieux connaître nos modes de vie, mais en nombre et suivi très insuffisants.

 

 

Par contre pour mieux nous prélever vous êtes au top :

Fusils et munitions toujours plus meurtriers.

Chiens de plus en plus performants avec « bipper » (augmentation des mal entendants parmi les chasseurs, même les jeunes) ! Et pour quelques braconniers en action de chasse, un Gps au cou de leur chien d'arrêt !

Comme nous sommes de plus en plus difficiles à attraper vous vous mettez à trois à quatre et plus avec tous vos chiens. C'est de la battue et du rabat.

 

Vous nous aimez ! Mais c'est de l'amour vache pour masochiste dont il s'agit !

Nos qualités de défense d'espèce sauvage, libre, opportuniste, adaptative ont leurs limites.Comprenez le bien ; nous ne sommes pas masochistes.

Encore plus que vous chasseurs nous prenons de plein fouet changement et réchauffement climatique, ce qui nous fragilise.

A cause de vos méthodes de culture des sols vous diminuez nos ressources d'alimentation particulièrement en vers de terre.

Vous détruisez nos habitats, depuis longtemps en hivernage ; probablement demain en reproduction.

 

Avant que notre chute soit irréversible, comme celle des Perdrix grises, des Passereaux, des Alouettes, demain des Grives...

 

ENTENDEZ NOUS !

 

Notre préservation est l'affaire de tous les chasseurs Européens.

Vous avez de la chance il est encore temps. De suite, prélevez nous moins !

 

LES BECASSES DES BOIS.

 

 

Décembre 2018.

 

 

* Prélèvement maximum autorisé.

** Indice cynégétique d'abondance.

***Indice d'abondance nocturne.