La reproduction 2020 . 
Que peut-on espérer ?
pour la saison prochaine !

Depuis 2011, soit dix ans, nous observons les conditions météo pendant la reproduction de la Bécasse des bois.

Cette antériorité permet de nous approcher de la réalité.

Nous avons modélisé les conditions climatiques des dix derniéres années, les Age/Ratio pour la France ainsi que la fréquentation dans les gros pays d'hivernage.

Cela nous permet de les comparer avec 2020, afin d'affiner nos probabilités sur la qualité de la reproduction, l'importance de l'effectif migrateur et l'incidence sur la fréquentation en France pour la saison de chasse 2020/2021.

Cependant il restera toujours une petite inconnu. Comment ont réagi les reproducteurs et ensuite les jeunes, face aux conditions climatiques observées ? Il peut toujours y avoir des surprises.

 

Nos observations des conditions météo concernent les grands pays de reproduction : Russie, Fennoscandinavie, Pays Baltes, Europe centrale.

Soit 11 pays, 40 régions, 41 sites ou à notre connaissance, 116 Bécasses équipées de balises Argos sont allées se reproduire depuis 2012.

 

 

 

Estimation de l'effectif Reproducteur 2020.

 

Pour la saison 2019/2020, avec un hiver très doux partout en Europe, les informations que nous avons eu pour les quatre grands pays d'hivernage, France, Italie, Grèce, Espagne, montrent une très bonne fréquentation sur de nombreux secteurs, mais normale à faible sur la totalité des autres.

Partout ou la fréquentation a été très bonne les prélèvements auraient été élevés, avec des pourcentages de jeunes records.

Par contre le nombre de survivantes à la fin de la période de chasse, semble être resté juste stable par rapport à la saison précédente, ce qui voudrait dire que nous aurions prélevé la totalité des intérêts produits par l'espèce. Ces intérêts, résultat d'une très bonne reproduction 2019, étaient pourtant conséquents !

Nous ne connaitrons pas pour 2020, le niveau de fréquentation de la croule en Russie. Peu d'observations en raison du covid 19, mais une bonne nouvelle.

D'aprés les correspondants, la chasse à la croule a été interdite. Même plus ou moins bien respectée, c'est des Bécasses préservées (autour de 200.000).

 

Conditions météo pendant la Période critique 15 Mai - 15 Juillet.

 

Cette année nous avons encore plus concentré nos observations sur cette période. Elle s'avère déterminante au fil des années, pour la survie et l'importance de l'effectif de jeunes aptes à la migration.

Un début de reproduction plus tardif que la moyenne aurait retardé la période critique d'une dizaine de jours.

Nous savons par expérience que ce n'est pas une observation positive.

 

Russie.

 

La Russie abrite autour de 70% de l'effectit reproducteur Européen (dont 8% en Sibérie Occidentale).

Du 15 Mai au 5 Juin, les températures sont restées très fraiches, surtout la nuit et le matin, sur l'ensemble des sites observés. Malgré les chutes de pluie réguliéres, l'humidité à semblé hétérogène, avec sur certains sites des taux d'humidité de l'air et surtout des sols plus faibles que la normale.

Il aura fallu attendre le 15 Juin pour que les températures remontent, mais sans chaleurs excessives. L'humidité des sols est restée hétérogène. Pas de phénomènes violents. Vents faibles à modérés.

Vu les conditions observées il est probable que la survie des jeunes a été impactée. Il est possible qu'une partie du Centre, de l'Ouest et la totalité du Sud-Ouest, aient eu une meilleure reproduction que le Nord-Ouest, le Nord, le centre Est, l'Oural et la Sibérie Occidentale.

Nous qualifions la reproduction en Russie de Passable à Passable plus.

 

Fennoscandinavie, Danemark compris.

 

La Finlande, Suède, Norvège, Danemark abritent autour de 15% de l'éffectif reproducteur Européen.

Les conditions climatiques observées pendant la période critique, laissent penser à une reproduction franchement passable.

 

Pays Baltes et Biélorussie.

 

L'Estonie, la Lituanie, la Biélorussie abritent autour de 10% de l'effectif reproducteur Européen.

Conditions météo légèrement meilleures dans ces pays, qui nous permettent de juger la reproduction, Passable plus.

 

Europe Centrale.

 

Pour la Pologne qui abrite autour de 5% de reproducteurs et l'Allemagne peu, les conditions météo observées donneraient une reproduction, Passable.

 

En résumé, les conditions observées pendant la période critique dans les grands pays de reproduction, laissent penser que les jeunes auront souffert du froid, de l'humidité et du manque d'ensoleillement. Leur taux de mortalité devrait être plus élevé que la moyenne.

 

Conditions météo pendant la période secondaire 15 Juillet – 31 Août.

 

La météo de la période secondaire n'a certainement pas perturbé la poursuite de l'élevage des jeunes et leur survie.

 

Pas de températures excessives, mais un léger déficit de pluie qui n'a pas affecté de maniére significative les taux d'humidité des sols.

Pas de phénomènes climatiques violents ou dangereux pour l'espèce.

Les trois Bécargos Anglaises qui émettent encore, n'ont pas bougé de leurs sites de reproduction, montrant que les conditions rencontrées leurs convenaient.

Pour info. Respectivement deux, trois et quatre années qu'elles portent leur balise Argos.

 

L'ensemble de nos observations permettent de penser que la période secondaire, confirmera la qualité de la reproduction constatée au sortir de la période critique. Au regard des conditions météo prévues en Septembre, si elles se vérifient, la mue et la constitution de réserves en vue de la migration post nuptiale, devraient correctement se passer pour les Bécasses des bois. C'est une bonne chose pour l'effectif de jeunes tardifs, qui devrait être plus important cette année.

 

Probabilités pour la saison 2020/2021.

 

Une reproduction Passable à Passable plus, veut dire qu'il y aura moins de jeunes. En tous les cas, bien moins que la saison derniére.

Pour les adultes l'effectif devrait rester stable voir en légère hausse, s'il y a bien eu un nombre significatif de Bécasses préservées à la croule en Russie. Nous pourrons le voir à posteriori, si le sexe/ratio est à la hausse.(Il se prélèverait plus de 90% de mâles à la croule).

Dans ces conditions l'effectif migrateur Européen post nuptial pourrait être en dessous, ou tout juste dans la moyenne de la derniére décennie.

Pour ce qui est de la fréquentation en France.

En migration, compte tenu de la sécheresse de cette année sur les deux tiers du pays, qui s'ajoute à la tendance des derniéres, nous pourrions avoir.

1° En migration. Des concentrations* de Bécasses surtout de jeunes, sur certains départements côtiers de la façade Ouest, ainsi qu' en moyenne montagne. Moins d'oiseaux ailleurs à cause du manque de jeunes.

2° Pour l'hivernage. Tout dépendra de la fréquence et des quantités de pluie qui tomberont à partir d'Octobre, puis en Novembre et ou elles tomberont.

Ces observations pourraient être valables chez nos amis Italiens et Grecs.

Restent les surprises que peuvent nous réserver certaines saisons les Bécasses des bois. C'est heureux, pour pouvoir encore rêver. Belle saison à tous.

 

Prélevons sans Appauvrir.

 

* Les effets des fortes sécheresses sont les mêmes que ceux des vagues de froid avec gel prolongé. A la différence que les concentrations ne se produisent pas forcément aux mêmes endroits et aux mêmes périodes. Les deux sont dangereuses pour l'espéce.

 

 

 

04 Septembre 2020

 lachassedelabecassedesbois.com

Nichée espagnole , bécasseau bagué en 2020 !