Actuellement , nous pouvons disposer de plusieurs paramètres , dont voici un échantillon , qui ne manquera pas de faire débat . A adapter en fonction des régions , la répartition de la population de la bécasse n'étant pas homogène , les conséquences sont fonction de la concentration des oiseaux et de la concentration des chasseurs .

  • L'interdiction du sonnaillon électronique .

En effet , cet appareil facilite énormément la chasse de la bécasse par la sonnerie qu'il produit , pour situer l'emplacement du chien en arrêt . Depuis des siècles , les clochettes au collier des chiens sont déjà utilisées sous

Louis XIV , elles sont amplement suffisantes et les chasseurs s'en sont accommodés , à l'époque , la chasse était encore un moyen de subvenir à ses besoins .

Quand on utilise ce genre d'appareil , c'est pour compenser semble t-il un manque de dressage ou une hypocrisie de vouloir prélever un peu plus . Pour ceux qui utilisent ce genre d'appareil , il y a deux cas de figure, soit ils ont des chiens mal adaptés a leur capacité, ou le nombre de prélèvement ne leur convient pas .  

Utilisez  seulement un sonnaillon , de préfence, un NAY, la bécasse vous dira merci !

  •  La gestion du territoire 

La gestion de la bécasse passe obligatoirement par la gestion du territoire . Par conséquent les territoires au delà d'une superficie (1000 ha par exemple) , leur attribuer une réserve susceptible d'accueillir la bécasse des bois , suivre l'exemple des ACCA, une étude du territoire et ainsi mettre une réserve adaptée et nécessaire à la bécasse . Un bon moyen de préserver une partie de la reproduction du cheptel .

  • Le PMA National .

Eviter les déclinaisons départementales , il est scandaleux , par exemple , que dans certains départements, on puisse prélever 30 bécasses dans la journée par chasseur .

  • Un ICA en fin de saison ? 

En effet , un paramètre à notre avis essentiel , qui n'a pas été mis en place par les instances , nous devrions se faire une idée du cheptel restant sur le territoire . Nous saurions , avec plus de certitude que nous devons la pérennité de l'espèce aux autres pays qui  ont une pression moins prononcée de la chasse de la bécasse des bois . N'attendons pas , comme en Italie , que l'on ferme la chasse au 31 janvier !

Le comptage pour établir l'ICA  pré-nuptial , peut être mis en place a partir du 21 février  jusqu'au 10 mars , le pic de départ étant situé environ dans la troisième décade de mars .

  • Le mot tabou " Cheptel ".

En effet , vous avez remarqué , très certainement , des analyses météo pour présenter la bonne santé de la bécasse .

Hors , il est vrai que la météo est l'un des paramètres que l'on doit utiliser mais pas seulement , nous y reviendrons dans un autre chapitre .

Comment estimer ou tenter d'estimé une population sans effectuer un quelconque moyen de comptage de la population ? Il est donc prépondérant de mettre en application l'analyse des carnets de prélèvements dans leur intégralité, ce qui n'est pas le cas actuellement .Cependant , dans la majorité des départements ,  cette estimation ne sera possible que , quand l'obligation du retour des carnets soit appliquée et respectée  !

 Alors une question se pose ! Doit-on encore faire confiance aux institutions pour la gestion de notre oiseau , ces institutions , ont-elles prouvées leurs capacités à gerer d'autres espèces ? si oui , lesquelles ?